Présentation
Visites

 369138 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Nouvelles

marisol a dit... - par webmaster le 02/04/2013 @ 11:56

Bienvenue au nouvel habillage du site kinebretagne. Nous souhaitons que les MK se l'approprient, en disposent et interviennent par leurs questions. Il se veut un lien d'information, un lieu de réflexion, un mode d'action.

Merci à son promoteur, qui a su le doter d'un accueil coloré et agréable, propice à « lui causer ».

Bienvenue à tous sur le site.

 

 

Et Marisol TOURAINE a dit...

 

pas grand chose en fait, en réponse au discours d'ouverture de Michel CHASSANG, président du CNPS (Centre National des Professions de Santé). Elle a pratiqué la belle langue de bois que l'on reconnaît aux politiques qui ont le courage de venir au devant des corporations, mais persévèrent dans leur erreur de ne pas entendre les gens de terrain, avant d'entamer des réformes coûteuses, dont ils savent pertinemment qu'elles ne serviront à rien sinon à creuser un gouffre financier qu'ils prétendent vouloir supprimer au plus vite.

Pour un ministre, la solution consiste toujours à quitter sa fonction, sans rien signer des accords préalablement conclus avec les professionnels de santé, à laisser sa place à un successeur qui n'avalisera pas les erreurs de son prédécesseur. Gageons que Madame TOURAINE n'aura pas une carrière ministérielle très longue, juste assez pour favoriser et placer sur orbite une politique hospitalière ambitieuse, mettre en place des réformes dans lesquelles les hôpitaux de tous niveaux seront les promoteurs des réseaux, des HAD (Hospitalisation A Domicile), des EHPAD, et autres structures nombreuses : MAÏA, SISA, SSIAD, au sigle mystérieux, mais toutes génératrices de contraintes administratives supplémentaires, glissant progressivement vers un salariat ne disant pas son nom, vers une rémunération contrôlée à la fois par l'Assurance Maladie et les Mutuelles, parties prenantes des négociations tripartites avec les professionnels de santé.

Gens de droite et gens de gauche, professionnels de tous poils, se sont mortellement ennuyé pendant ce discours fade, inconsistant, déconnecté de la réalité. Mais elle a développé à outrance plusieurs thèmes secondaires : la sécurité des professionnels de santé dans leur environnement, les pratiques de refus de soins (CMU par exemple), loin des préoccupations affichées par les professionnels de santé. Elle a été so-po-ri-fi-que.

Les mesures précises ont été exclues de son discours, et nul doute que les professionnels de santé libéraux, au travers de leur appartenance au CNPS, ne resteront pas les bras croisés alors même qu'ils représentent les forces vives de la santé, toujours en première ligne sur le terrain de proximité, avec des tarifs non seulement compétitifs mais en baisse (puisqu'ils ne montent pas). Les biologistes sont les plus mal lotis, eux qui voient leurs tarifs baisser réellement malgré leur obligation d'accréditation et de regroupement sous peine de se voir introduire des capitaux « étrangers » à l'entreprise.

Marisol TOURAINE n'a pas dit...

 

que les études des MK évolueraient vers le Master, pourtant Michel CHASSANG lui en avait posé la question. Pendant des années on nous a baladé, prétendant qu'il fallait l'aval à la fois du ministre de l'Education nationale et celui du ministre de la Santé pour décider de la Mastérisation des études. En fait il n'en était rien, mais c'était un bon moyen de ralentir les ardeurs des MK demandeurs. La manifestation des étudiants a-t elle débloqué la situation ? Rien n'est moins sûr.

 

L'heure n'est pas à la joie, raison de plus pour rester mobilisés et pour se joindre à la lutte permanente de la FFMKR pour défendre la profession.

Jean-Yves TRAMOY.

Conseiller Fédéral Région Bretagne FFMKR.


nouveau site! - par webmaster le 29/03/2013 @ 17:04

Bonjour à toutes et à tous !

soyez les bienvenus sur le nouveau site

kinebretagne.com


nouveau look, nouveaux contenus... Pour vous!

n'hésitez pas à me dire ce que vous aimez ou non,
et donnez vos idées pour un site encore plus intéressant !

Bonne visite

wink


ondam - par webmestre le 18/02/2013 @ 18:14

Le suivi des dépenses de santé en 2012.

 

2012 est reconnue par la CNAMTS (Caisse Nationale d'Assurance Maladie) comme année historiquement basse pour les dépenses de soins de ville : +0,5% en date de remboursement sur 2012 (CJO-CVS)*, +1,5% en date de soins à fin octobre (CJO-CVS)*

Elle connaît une évolution soutenue pour les dépenses de soins hospitaliers (+4,1% en date de remboursement). Pourtant l'ONDAM* hospitalier était fixé à 2,8% (comparativement à celui de 2,5%) pour les soins de ville). Le PRADO orthopédique (Projet de Retour Anticipe A Domicile), encore au stade de l'expérimentation, devrait permettre de verser précocément en soins de ville les patients fraîchement opérés. Le mode de mise en place obligera à déterminer au mieux les montants de l'ONDAM ville sous peine de voir les MK taxés d'augmentation du volume de soins, et donc de dépenses d'AM. Des économies hospitalières qui, non reportées sur le secteur de ville et assujetties aux référentiels pour les MK représenteraient une double peine pour les professionnels de santé libéraux.

Les dépenses de soins de médecins (pas d'épidémie flagrante en 2012) et dentistes (peu de soins remboursés par l'AM), de produits de santé (médicaments notamment, dirigés vers les génériques moins coûteux), d’arrêts de travail (en légère baisse du fait de la situation économique et du chômage) et d’analyses de laboratoire (laboratoires dans l'obligation de se regrouper) sont particulièrement modérées en 2012.

En 2012, sont pointés du doigt les soins d'auxiliaires médicaux dont la part de dépenses est plus importante en date de remboursement 6,4% (5,3% en 2011) ; et en date de soins en fin octobre 7%.

Ce sont les soins infirmiers qui connaissent l’évolution la plus dynamique (+7,9% contre +6,7% en 2011), du fait de la revalorisation des actes infirmiers (contribue pour 1,5 point), mais aussi la démographie très dynamique. Après une relative stabilité au début des années 2000, les installations libérales d'infirmiers ont cru de 3% par an en moyenne entre 2004 et 2006, puis de 4,5% entre 2007 et 2010, et enfin de 5% en 2011.

Les remboursements de soins de masso-kinésithérapie progressent de +4,4% (après +3,2% en 2011), principalement à cause de la revalorisation tarifaire +1,7 point et de la modification nomenclaturaire intervenues en cours d'année, et l'augmentation régulière de la démographie (+3% par an) depuis le début des années 2000 (les IFMK ont vu croître enfin leurs effectifs).

Quand les média annoncent une nette augmentation des dépenses de santé chez les infirmiers et MK, il faut donc corriger le tir. On voit bien qu'en mélangeant les dépenses de santé de ville entre infirmiers et MK, l'envol de dépenses de soins infimiers grève le crédit de celles des MK. Nécessité de faire le distingo entre les deux professions.

En tenant compte des remarques émises plus haut, on constate que, quel que soit le mode de calcul, le bilan des MK est correct. Les MK restent dans les clous de l'ONDAM, y compris quand celui-ci est contraint à la baisse par le(s) gouvernement(s). Cela mériterait davantage de considération envers les MK.

 

*ONDAM : Objectif National des Dépenses de l'Assurance Maladie

*LFSS : Loi de Finances de la Sécurité Sociale

*CVS Corrigé des variations saisonnières.

*CJO Corrigé des Jours Ouvrés


master - par webmestre le 25/01/2013 @ 11:26

ça y est!!! 
c'est officiel le lundi 7 janvier, une réunion d’arbitrage sur la réforme des études des kinés a eu lieu à Matignon.
- M1 sera bien le niveau de sortie pour l’ensemble des masseurs-kinésithérapeutes

- M2 sera bien le niveau de sorite pour ceux qui souhaitent faire une « pratique avancée »

- Seul le point sur la généralisation de la PACES n’a pas trouvé d’accord : Ladite généralisation ne sera pas effective, toutefois, les IFMK devront signer un conventionnement avec une université (ce qui devrait à terme entrainer une quasi uniformisation du mode de sélection).

bonne année - par webmestre le 02/01/2013 @ 11:53

C'est décidé : en 2013, je développe mon égoïsme !

 

Et j'invite tous les MK à en faire autant, le moyen le plus efficace pour se faire plaisir. En 2013, je veux ne penser qu'à moi ! Privilégier mon métier pour garantir mes revenus professionnels.

Pour atteindre cet objectif, j'ai pris la décision de m'impliquer dans la défense de mon outil de travail, de me battre, de convaincre mes consoeurs et confrères d'en faire autant, pour défendre pied à pied nos compétences et nos acquis.

Loin d'être un plaisir solitaire, l'égoïsme peut être conjugué à plusieurs. L'union fait la force et l'égoïsme peut déplacer des montagnes quand il est pratiqué en commun.

 

Je souhaite à tous les MK une bonne année 2013, une année pendant laquelle ils contribueront à l'amélioration de leurs propres conditions d'exercice (revalorisation tarifaire, actualisation de la nomenclature, régulation de la démographie, BDK, correction des référentiels, aide à la télétransmission, Maisons et Pôles de Santé Pluridisciplinaires, cotisations « retraite », … diminution des dépenses de santé,...).

Autant de sujets auxquels la FFMKR travaille chaque jour.

Autant de sujets dont dépendent notre existence et l'avenir de notre famille.

Ne restons pas absents des débats, n'ignorons rien des conditions d'exercice qui nous sont promises, informons-nous et participons activement à la défense de notre profession, en rejoignant la FFMKR.

La mission d'un syndicat est exclusivement la défense de la profession et des professionnels.

Soyons égoïstes... mais ensemble.

 

Jean-Yves TRAMOY, conseiller fédéral région Bretagne FFMKR

et les membres des CA FFMKR Côtes d'Armor, Finistère, l'Ille-et-Vilaine et Morbihan.


CFE - par webmestre le 23/11/2012 @ 16:53

CFE : la bonne nouvelle !

 

Les augmentations intolérables et insupportables apparues avec la CFE (ex-Taxe Professionnelle) ont été vivement critiquées en interpro par l’UNAPL et le CNPS (dont la FFMKR est une composante essentielle). Les actions menées auprès des institutionnels et du gouvernement ont payé :

=> Les sénateurs ont proposé de revenir sur les modalités de fixation des bases de calcul de la cotisation minimale de CFE,

=> Le gouvernement a également annoncé la mise en place, dans les plus brefs délais, de mesures destinées à maîtriser les effets de cette augmentation.

Sans doute que cela ne changera rien pour ceux qui sont imposés a minima, quoiqu'il faille déterminer encore si les SCM doivent s'acquitter de cette taxe en même temps que chacun des associés.

La suite au prochain numéro...


CV - par webmestre le 20/11/2012 @ 20:14

La pression fiscale se veut plus lourde pour les MK et pour les professionnels de santé utilisant leur véhicule à des fins professionnelles et optant pour la déductibilité des frais réels.

Les députés, dans le cadre du PLFSS 2013 (Projet de Loi de Finances pour la Sécurité Sociale), ont adopté à la demande du Gouvernement un plafonnement de déductibilité fiscale à 7 CV au lieu de 13 CV.

Le CNPS (Centre national des professions de Santé) regroupant la grande majorité des professionnels de santé libéraux, dont la FFMKR, conteste cette mesure et demande la suppression de ce texte.

 

Ondes de Choc - par webmestre le 12/11/2012 @ 16:12


Bonjour

Un grand merci à ceux qui ont pris le temps de me transmettre votre ressenti sur les ODC, que vous soyez utilisateurs ou non.

Pour faire suite à mon mail de la semaine dernière, je vous invite aujourd'hui à remplir un questionnaire en ligne pour nous permettre d'appréhender un peu plus la connaissance et la pratique des kinés de notre région sur les ODC.


Le questionnaire est simple et rapide à remplir. Au nom de l'AKSO, je vous remercie de prendre donc quelques minutes de votre temps pour que nous puissions mieux comprendre et chercher à harmoniser nos pratiques en matière d'utilisation des ODC dans le traitement des tendinopathies ou autres.

Une analyse des résultats vous sera transmis. Cela pourra éventuellement se faire lors d'une soirée en 2013.

Je vous invite aussi à le diffuser à vos différents contacts susceptibles de le remplir, car il est important de récolter le maximum de réponses.


Fix - Secrétaire de l'AKSO
3, rue Traverse
29600 PLOURIN LES MORLAIX

02 98 72 60 28


mucoviscidose - par webmestre le 09/11/2012 @ 10:28

 

MUCOVISCIDOSE


Certaines Caisses, telles que la MSA, méconnaissent la nouvelle tarification en matière de déplacement pour le traitement de la mucoviscidose depuis l'évolution de la cotation en AMK 10 (06 septembre 2012).

De fait, dès octobre, des MK ont connu des refus de paiement des frais de déplacement, et la FFMKR a interpellé la CNAMTS sur ce problème précis. En date du 26 octobre 2012, la réponse est claire et définitive :

« Pour répondre à votre demande, nous avons contacté la Caisse (la MSA) pour l'informer qu'en l'absence de nouvel avenant qui modifiait les règles de facturation de l'indemnité de déplacement IFP (et non IFR qui correspond à l'indemnité forfaitaire de déplacement IFR s'appliquant aux actes de rééducation des conséquences des affections rhumatismales inflammatoires), il convenait d'appliquer d'ores et déjà les cotations associées induites par la création de ce nouvel acte et donc de coter, dans le cadre de la prise en charge d'un patient atteint de mucoviscidose, AMK 10 ou AMC 10 avec l'IFP. Il en ressort qu'une information générale aux caisses du réseau a été transmise sur ce point. Il ne devrait plus y avoir de refus de paiement des caisses dans ce cadre. »

Si les CPAM ou autres régimes font la sourde oreille, les MK doivent contacter leurs responsables départementaux au plus vite.


retraite! - par webmestre le 24/09/2012 @ 11:28

FFMKR 29 : impatience des uns et des autres.


Bertrand AUTRET,

Manu LEVANT,

Jo DORVAL,

prennent leur retraite : trois personnages, trois personnalités ayant beaucoup oeuvré pour l'essor de la kinésithérapie, et la défense de la profession tout au long de leur carrière en Finistère.

Aspirés dans le courant syndical, à l'aube où les MK se redressaient à peine sur leurs pattes de derrière, en quête d'une place au soleil, jeunes coqs sur leurs ergots à l'heure où les réformes se dessinaient pour une toute jeune (encore) profession de santé (née en 1948).

De marche en marche, ils ont rempli de nombreuses fonctions au syndicat départemental, consciencieusement, pendant près de quatre décennies, de l'ombre jusqu'aux postes les plus élevés, découvrant comme tout un chacun des arcanes administratives qu'ils ignoraient, des tracas, déjà, avec les autorités de tutelle. Ils ont connu l'époque pendant laquelle les MK n'étaient présents nulle part dans les instances officielles, représentés par les médecins dans tous les organismes. Ils ont poussé les MK en avant, vers le haut, au plus vite, au plus fort, « altius, citius, fortius », du 3D pour une trajectoire rectiligne ambitieuse.

C'est grâce à cette génération que les MK se sont affranchis peu à peu des jougs tutélaires pesants, hiérarchiques, autoritaires des administrations, des corporatismes.

C'est grâce à cette génération que les MK ont pu grappiller peu à peu un territoire conquis dans la reconnaissance de leur compétence professionnelle, prouvé leur expérience sur le terrain, commencé à produire des travaux scientifiques.

C'est grâce à cette génération que les MK ont été reconnus, actifs et respectés dans les « confrontations » en CSPD*, en CSPR*,... et maintenant en ARS*.

C'est grâce à cette génération que les MK ont obtenu de haute lutte la création d'un Ordre, pourtant décrié par la profession elle-même, sans doute par ceux-là mêmes qui n'ont jamais participé à la vie syndicale, et qui n'en mesurent pas la somme de travail indispensable à la moindre petite (pléonasme voulu) avancée scientifique, tarifaire ou nomenclaturaire. Quand tous les MK comprendront et assimileront que la Liberté se mérite, se gagne, se défend becs et ongles, au coude à coude, bras dessus bras dessous … ils commenceront par lire les documents que l'Ordre et les syndicats leur envoient (à commencer par ceux concernant la CARPIMKO*), ils commenceront par voter : ils auront gagné une part de leur LIBERTE, et au-delà leur reconnaissance, leur représentativité !

J'entends les voix de Bertrand AUTRET, de JO DORVAL, de Manu LEVANT, chacun avec son mode de pensée, ses réflexions, sa vision des choses, mais une seule approche : un discours unitaire au nom de la profession, pour défendre la profession, et plus encore, la faire progresser.

C'est grâce à cette génération que les MK ont gagné en 1970 la troisième année d'études (avant les Master de 2012), ont géré la Formation Continue jusqu'à ce que le gouvernement SARKOZY décide de la remplacer par le DPC*.

Veillons à ce que les sacrifices de nos aînés ne se perdent pas dans l'immobilisme, dans la désinformation, dans le pessimisme qu'entretiennent les trublions venimeux et nuisibles d'un groupuscule se prétendant syndicat représentatif, pourtant antisyndical, antiordinal, dont les troupes hétéroclites sont gagnées à coup de mensonges, de démagogie financière et politique, valant à la profession toute entière des coups de poignard dans le dos.

J'entends les voix de Bertrand AUTRET, de JO DORVAL, de Manu LEVANT, mais ce n'est pas eux qui le diront haut et fort, mais c'est bien eux qui ont été les moteurs de cette génération de MK finistériens.

Bertrand, le doyen à la voix posée, assurée, toujours volontaire et disponible au poste qu'on lui offrait quelle qu'en soit la nouveauté pour lui, la difficulté à s'en saisir. L'ombre discrète et efficiente de tout Bureau. De comptable averti, il a fini sa carrière au poste de trésorier du CDO 29*, en préparant soigneusement sa succession. Il a quitté l'exercice sur la pointe des pieds, avec sa discrétion coutumière, pour jouir d'une retraite bien gagnée dans le Sud Finistère, dont le slogan touristique à succès est maintenant : « Fouesnant la douce où Bertrand se la coule douce ». Puisse-t il un soir venir nous rejoindre à une AG de FFMKR 29 et mesurer en quelle estime le tiennent les adhérents du Finistère.

Jo, plus expressif, plus carré, plus ancré dans ses convictions (breton, quoi !), plus vif dans ses propos, a provoqué des débats, a témoigné d'un éclairage personnel face aux initiatives syndicales engendrées par ses successeurs au Bureau. Jamais de colère, mais une conviction solide, affirmée, basée sur son expérience au quotidien, respectueux du vécu de chacun, des particularismes locaux, encore engagé avec Manu dans la formation continue en matière de stretching. Revendication prioritaire : gagner en autonomie, en indépendance, toujours plus. Quitter son clocher quimpérois pourquoi, avec qui ? Sans doute des horizons lointains avec ses compagnons habituels de voyage ?

Manu « le tonitruant », tel un ténor espagnol refoulé, à la fois Placindo Domingo chantant et taureau chargeant, capable d'une carrière inespérée dans le bel canto, capable de couvrir une AG à lui seul, lancé dans ses diatribes enflammées, capable de tenir parole pendant un quart d'heure, capable d'animer un débat. « Plus tu cries fort, plus tu es doux, plus tu es chaleureux » semble être sa devise. C'est un homme doux ! Pas un mouton, plutôt un bélier. Mais c'est un homme énergique, aux yeux rieurs, au sourire malin, soucieux de dialogue, de contact, d'écoute envers son interlocuteur. Et l'écho de son rire... « tonitruant » n'a pas fini de résonner contre les murs de Saint Renan !

C'est grâce à cette génération de MK que l'ennui n'a jamais habité nos AG.

Une qualité en commun (parmi tant d'autres) : disponibilité. Demandez leur un service … ils vous le rendront aussitôt.

Ils ont quitté la chaleur de notre famille syndicale, ils ont gagné la tiédeur sereine de leur foyer, nous leur souhaitons « tout le bonheur du monde ».

Amis « jeunes retraités », venez nous voir de temps à autre,... et ensemble pourquoi pas. Ce n'est pas un vain mot que de dire que vous nous manquerez. Une part de couleur s'en va avec vous.

Pourvu que la relève amène avec elle de nouvelles fantaisies, des caractères aussi marqués et influents. C'est dans ce creuset syndical finistérien qu'apparaissent de nouvelles connaissances, que se tissent de solides amitiés.

De la suite, de la suite... tout de suite.

Impatience des aînés pour partir en retraite, impatience de voir des jeunes venir prendre les commandes, sans s'abriter derrière le paravent d'une prétendue ignorance. Sterenn, Adeline, Arnaud, jeunes anonymes animés de courage et d'ambition saisissent le témoin. Trois anciens = trois jeunes, le commerce tiendra !

C'est grâce à cette génération de MK que des vocations naissent : la mienne en fait partie. Merci.


Jean-Yves TRAMOY.

Conseiller Fédéral Région Bretagne FFMKR*

Président de l'URPSMKLB*


*ARS Agence Régionale de Santé

*CARPIMKO Caisse de retraite des MK et d'autres professions de santé paramédicales

*CDO 29 Conseil Départemental de l'Ordre

*CSPD / CSPR Commission Socio professionnelle Départementale / Régionale

*DPC Développement Professionnel Continu

*FFMKR : Fédération Française des Masseurs Kinésithérapeutes Rééducateurs

*URPSMKLB : Union Régionale des professionnels de Santé Masseurs Kinésithérapeutes Libéraux de Bretagne


DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 ] SuivantFin

Cliquez-ici et visitez notre site macsf.fr

^ Haut ^